Désinfection d’appartement après décès : par où commencer ?

La survenance d’un décès est un évènement tragique qui rend malheureux les membres de la famille de la personne défunte. Si cette dernière occupait un logement ou un appartement, ses frères et soeurs, voire ses proches ou parents procèdent au nettoyage général de sa maison. Cela est bien apprécié sur le plan spirituel, car une nouvelle vie devra commencer. Les biens et objets dont dispose la personne décédée doivent être bien rangés et soigneusement conservés ou remis à ses ayants droit. C’est là qu’intervient la désinfection de l’appartement ou du logement.

Quels sont les préalables pour désinfecter une maison d’une personne décédée ?

La désinfection d’un appartement dans lequel une personne est décédée commence par les tâches de collecte et d’enlèvement des ordures et des déchets ménagers ainsi que des objets inutiles. En ce qui concerne les objets collectés, il faut d’abord les trier afin de mettre de côté ceux qui ont de la valeur et ceux qui ne servent plus à rien. Ce faisant, vous récupérez les biens de valeur auxquels la famille du défunt porte une attention particulière et sentimentale.

Une fois les objets enlevés, il revient à l’agence spécialisée dans le nettoyage d’intervenir pour procéder à l’assainissement profond. Les salissures et autres impuretés ainsi que les meubles, vitres et murs seront nettoyés en profondeur. Pour un lavage plus professionnel, tout l’intérieur de l’appartement sera nettoyé avec usage d’un détergent doux et désinfectant.

Désinfection d'appartement après décès : par où commencer ?

Étant donné que le logement doit être nouvellement habitable, il faudra également le nettoyer à l’aide de déodorants certifiés, en utiliser des outils personnels. Notez que ce traitement hygiénique et sanitaire permet de susciter chez une autre personne l’envie de revivre dans l’appartement sans avoir à s’inquiéter.

Que devez-vous vous faire après la désinfection de l’appartement ?

S’il s’agit d’une personne locataire qui décède, des obligations relatives au contrat de location doivent être assurées par les membres de sa famille. Pour ce faire, le propriétaire a la possibilité de négocier avec la famille un délai d’un à deux mois au maximum pour que les affaires personnelles du défunt soient enlevées.

En outre, les proches ou parents du défunt doivent choisir de jeter les affaires dans un grand sac poubelle afin de ne pas trop se souvenir de la personne décédée. De même, ils peuvent en faire un don lorsque les vêtements de la personne ont encore de la valeur. Vous pouvez en faire autant pour les ustensiles et autres produits ménagers, car il y a peut-être des personnes nécessiteuses dans l’entourage familial. Tout cela permettra à la famille de limiter les souvenirs qui pourraient leur constituer une source d’émotions négatives.

Cependant, il faut souligner que du nettoyage de l’appartement du défunt jusqu’au rapatriement des objets inutiles, bon nombre de tâches sont exécutées. Alors, la solution idéale pour la famille du défunt est de conclure un contrat de prestation avec une société qualifiée dans ce domaine. Néanmoins, cela n’exclut pas la présence de la famille au cours des opérations.